#Lecture L’insouciance, ou comment se reconstruire après un traumatisme dans notre société

Entre fiction et réalité, la jaquette du roman de Karine Tuil m’avait intrigué et séduite. Et je ne fut pas déçue. On va suivre le parcours de vie de 4 personnages bien différents : un homme d’affaires richissime emprunts à des scandales, sa femme journaliste de guerre qui s’amourache de Romain, soldat qui vit mal son retour d’Afghanistan, et Osman, fils d’immigré ivoirien qui va gravir les échelons de l’Etat en dépit d’une société où racisme et préjugés sont omniprésents.

Karine Tuil dresse le portrait romancé d’une société violente, aux crispations identitaires fortes. Une insouciance perdue ?

Que deviennent nos militaires ? Doit on être blanc pour gravir les échelons de l’Etat ? Faut il cacher son judaïsme pour réussir face à un antisémitisme encore présent ? Quel chemin pour la radicalisation dans les cités ? En saisissant des instants la romancière parvient à nous emmener dans la vie de ses 4 héros. Et comme seul échappatoire le désir violent, la sexualité transgressive comme un exutoire plus fort que tout.

Une citation

«On est assigné à ses origines quoi qu’on fasse. Essaye de sortir de ce schéma-là et on dira de toi que tu renies ce que tu es ; assume-le et on te reprochera ta grégarité.»

Pourquoi choisir ce livre?

  • Parce que l’intrigue s’installe tranquillement mais sans longueur et que le liens improbables entre ces personnages apparaît au fil des pages
  • Parce que ce roman est plus que jamais ancrée dans nos réalités sociales (identitaire,scandale de la femme chaise, Irak, un conseiller politique noir, …)

3254077

Résumé :

De retour d’Afghanistan où il a perdu plusieurs de ses hommes, le lieutenant Romain Roller est dévasté. Au cours du séjour de décompression organisé par l’armée à Chypre, il a une liaison avec la jeune journaliste et écrivain Marion Decker. Dès le lendemain, il apprend qu’elle est mariée à François Vély, un charismatique entrepreneur franco-américain, fils d’un ancien ministre et résistant juif. En France, Marion et Romain se revoient et vivent en secret une grande passion amoureuse. Mais François est accusé de racisme après avoir posé pour un magazine, assis sur une œuvre d’art représentant une femme noire. À la veille d’une importante fusion avec une société américaine, son empire est menacé. Un ami d’enfance de Romain, Osman Diboula, fils d’immigrés ivoiriens devenu au lendemain des émeutes de 2005 une personnalité politique montante, prend alors publiquement la défense de l’homme d’affaires, entraînant malgré lui tous les protagonistes dans une épopée puissante qui révèle la violence du monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s