Cuivré et rose poudré pour un relooking de meuble

Maison rangé, esprit libéré donc l été est souvent l’occasion de faire du tri. Et parfois de bouger les meubles. Il n’y a pas de raison que le changement soit que pour les enfants… Sauf qu’on peut pas changer le mobilier tous les ans…. donc un peu de home deco et de relooking. 

1. Les chutes pour renouveler les coussins

2. Des stickers qu on change pour une impressin de nouveauté à moindre coût (compter 15€ pièce)

3. Un avant après pour un petit meuble sans saveur devenu le meuble «loisirs creatifs» des enfants 

Avant

Le matériel : de la peinture en bombe (20€ les deux bombes) et un vieux tube d acrylique rose. 

Je détourne un pot de fleurs inutilisé en le peignant dans le même rose et je le transforme en pot à crayon géant

Côté couleur je voulais de cuivre même si au final je suis déçue par la peinture qui s avère fragile. Mon inspiration ? Mes chaussures geox que j adore. 

Et voilà le résultat. 

Et en faisant ça je me suis dit qu’il fallait que je me trouve un meuble à rénover. Je vais fouiner sur le bon quoi. 

Et vous des envies de déco pour la rentrée ? 

Publicités

#couture Des paillettes et scintillements 

Avec mon haut jersey il me fallait une jupe. Le projet idéal pour mon tissu blanc matelasse à paillettes. Oui il brille mais ça se voit pas sur les photos.

Côté patron j opte pour la jupe asymétrique du Burda d’août 2017. Pas de grosses difficultés. Un patron précédent burda m’avais joué des tours sur une taille trop petite. Du coup j ai fait une taille au dessus et c est un peu grand. Pas grave je la porterai taille basse.

Et je vous propose plusieurs style en fonction des chaussures.



Vous en pensez quoi ?? Une préférence ?

#jecoudsmagarderobecapsule2017 Août : le haut Jersey

Août, pour le défi « Je couds ma garde robe capsule 2017 » je pars sur un patron simple, vacances éloignées de ma MAC obligent. Et j’opte pour le haut en jersey et tissu extensible et le patron « coyote des neiges » du livre Vêtements couture de Marion Pestre. Car j’ai vraiment craqué sur ce coupon jersey chez Bretagne tissus et je suis ravie de voir qu’il m’en reste pour pouvoir faire d’autres choses pour moi ou ma fille.

Pas de difficulté et fait 100% à la surjeteuse. je suis ravie d’avoir réussi mon raccord des lignes au niveau des épaules et du dos. et j’ai hâte de poursuivre avec ce coupon. J’ai déjà en tête une jupe blanche à associer. donc j’y retourne.

difficulté : *

coût : € (moins de 3€ car ai utilisé environ 1/3 du coupon qui m’a coûté 10€)

 

 

Vacances randonnée avec des 4-7 ans, oui c’est possible ! voici mes 3 ingrédients

Les vacances se terminent. Et après 4 semaines passées chez Pay et Mamie pour les enfants (dont 3 semaines sans nous), et donc 4 semaines de piscine et de plage dans le sud de la France, nous prenons le risque pour notre semaine à 4 de choisir une destination « Montagne ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pourquoi le risque ? Car à 4 et 7 ans beaucoup nous disait qu’ils étaient trop petits. Trop grands pour être portés sur le dos et pas assez pour randonner. Et bien figurez vous qu’on a quand même fait prêt de 50km sur 5 jours dont 2 belles randonnées de 13/15km chacune. Et ils ont marché… sans pleurer, sans râler de trop, et semble-t-il ont apprécié. (et bien dormi le soir :)) Donc oui la rando en montagne avec des 4 – 7 ans c’est possible.

Nous étions à Valloire – Début de la Maurienne. Et comment on a fait vous allez me dire ?

Ingrédient n°1 : Faire plaisir à tout le monde

Sur 6 jours sur place je leur ai fait en arrivant la liste des activités possibles et chacun a eu le droit de choisir son activité (papa et maman inclus). Ainsi :

  • Noah a opté pour l’accrobranche
  • Maëlys pour une balade à dos d’âne
  • Papa a choisi la fondue et la balade dans les oeufs / cabines
  • Maman la promenade aux 3 lacs (15km)

L’objectif était de bien faire comprendre que les vacances c’est pour tout le monde.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ingrédient n°2 : Ponctuer les randonnées d’observation ludiques

Sentiers pédagogique, observation des papillons, recherche des moutons, vaches ou autre, pique nique les pieds dans l’eau, pause dans un lac d’altitude pour « tomber » dans l’eau fraîche, chansons, monter tout en haut de la plus « haute » montagne une récompense pour Noah (cela comble son besoin de compétition), jouer avec l’appareil photo pour immortaliser le paysage, mais aussi les chaussures de maman, la tomate cerise du pique nique,  … tout est bon on découper les 15 km en « tranches ».

Ingrédient n°3 : Des récompenses et du coaching

Pour Maëlys, un peu plus jeune, les fins de randonnées (surtout celles de 13/15km) étaient un peu longues, surtout avec 1000m de dénivelé. Il a fallu employer la méthode de la carotte. Après la rando on va au village et on prend une crêpe (son pêché mignon), on ira prendre l’apéro au village et on fera un tour de château gonflable ou de trampoline, …

On a coaché, motivé, en alternant papa ou maman en fonction de leurs envies. Chacun un enfant, chaque enfant ses leviers de motivations.

Conclusion : OUI aux vacances à la montagne ! Car cela nous a fait un bien fou, tout le monde a apprécié, et nous avons été assez impressionné par leur capacité à marcher. Je suis fière et je recommencerais !! Et je vais pas attendre l’été prochain, je suis sûre qu’il y a des randonnées en Ille et Vilaine 🙂

Et vous mer ? Montagne ? Vous faites comment pour les motiver ?

#carnetdevoyage aquarelle Un peu de montagne

Suite et fin des croquis de vacances avec nos quelques jours à la montagne (Valloire). Encore une fois je l’amuse bien pour fixer ces moments partager ou ces paysages. Prochain défi dans le croquis de voyage : le croquis en live. Là c’était toujours le soir (ou le matin) sur photo.

#carnetdevoyage #aquarelle scènes de vie

Avant toute chose soyons clairs je ne me reconnais aucun talent et je rêve d avoir le coup de crayon de certaines personnes de mon entourage. Mais quand je prends mes pinceaux je rentre dans une bulle de positivité qui m apaise. Donc je poursuis et je partage ici. 

Suite du carnet de voyage avec des scènes de vie. Toujours à l aquarelle. 

La suite devrait être plus orienté montagne. 

#Lecture Entre ciel et Lou

Un premier poche pour commencer ces 10 jours de vacances et un roman chorale attendrissant, positif, où une famille cabossée tente de se reconstruire après le décès de leur pilier commun à tous : Lou, la grand mère. Un autre personnage de taille est l’île de Groix. On respire l’iode, on s’emmitoufle avec les personnages, on fait la traversée avec eux. Entre fêlures de personnages, les conflits de familles, les petits bonheurs simples, découvertes de deux « demi sœurs » qui apprennent à s’aimer, comment savoir si on est heureux, si nos proches sont heureux, comment les rendre heureux. Un concentré d’émotions qui reste néanmoins léger, agréable, émouvant, Un joli livre sur la vie et sur la mort, plein d’humanité.

Une jolie lecture.

Résumé

Jo vient de perdre l’amour de sa vie, son souffle, son rire et son appétit : Lou. Il est désormais seul sur l’île de Groix, leur île, celle qu’il a choisie et qu’elle a épousée en même temps que lui. Lors de ses funérailles, entouré de ses enfants, Cyrian et Sarah, avec qui il nourrit des rapports distendus, le notaire lit le testament. Jusqu’à cette annonce fracassante : Jo l’a trahie. Stupeur ! Ce dernier comprend que Lou, mère dévouée et épouse amoureuse, n’a pas dit son dernier mot et lui lance un ultime défi. Son  » piroche  » aura deux mois pour renouer avec Cyrian et Sarah, et surtout, les rendre heureux. Mais entre une belle-fille acariâtre et jalouse, un fils sur la défensive, une petite-fille en mal de père et une fille cabossée par l’amour, Jo a du pain sur la planche… Haut les cœurs ! Chaque famille a son lot de secrets, de colères tues et de sourires entendus. Lou, Jo et leurs enfants ne dérogent pas à la règle. Mais est-il jamais trop tard pour se retrouver et rattraper le temps perdu ?

#Lecture Mémoire fantôme F. Thilliez

Un petit poche sans prétentions qui propose une histoire bien documentée sur les affres de la mémoire et l’histoire des mathématiques. C’est mon 2ème de Franck Thilliez, a priori une valeur sûre du polar.  Et je fais le même constat : c’est lent. Je n’ai vraiment été accrochée qu’à la seconde grosse moitié du livre quand l’action se met en place. Certe on va s’attacher à Manon et presque la prendre en pitié, mais clairement je ne voyais pas où ils voulaient en venir tous. En tant que lectrice je ne me suis pas sentie prise au jeu de l’enquête, certes j’ai trouvé l’environnement lugubre, mais sans plus. Une seule scène m’a vraiment heurtée c’est celle du viol en tout cas du contexte dans lequel cela se produit. Pour le reste je dirais une lecture sympathique mais sans plus. D’autant plus que je trouve l’épilogue complètement tiré par les cheveux.

Résumé

Quatre minutes. C’est le temps d’un souvenir pour Manon. Après, tout s’efface. Puis recommence. Pour quatre minutes.
Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Hennebelle, lieutenant à la brigade criminelle de Lille, de trouver par qui la jeune femme vient d’être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume : « Pr de retour. »
S’agit-il du Professeur, ce tueur en série qui a sévi quatre ans plus tôt dans la France entière, semblant obéir à quelque sordide logique mathématique ?
Lucie le pressent, la clé de cette affaire jamais résolue réside dans la mémoire fragmentée de Manon. Une mémoire à laquelle plus personne n’a accès, pas même l’intéressée…