Elia la passeuse d’âmes #Lectures

Je vous en ai déjà parlé ici, je suis une fan inconditionnelle du regretté Pierre Bottero et de sa sage Ewilan. Mais aussi de tout ce qui est fantaisie / SF du rayon jeunesse : U4, Divergente, Hunger Games …

Je n’ai donc pas pu résister à Elia, la passeuse d’âmes de Marie Vareille et je me suis plongée avec envie dans le T1.

On y retrouve tous les codes de ce type de saga jeunesse à savoir

  • Une héroïne différente mais qui ne le sait pas
  • La dimension initiatique
  • Un monde d’humain où le système de castes / clans avec des rôles précis dans la société
  • Un fond de révolution ou d’objections aux ordres établis

Car oui que ce soit pour adulte (Silos) ou pour la jeunesse, la dystopie fait vendre ou est tendance. On reste dans la littérature jeunesse donc un style simple, facile à lire. Tous les ingrédients sont là pour faire d’Elia, la passeuse d’âmes un roman agréable, captivant. J’ai passé un très bon moment.

Par contre je ne suis pas sûre d’attendre avec impatience le Tome 2. Car je dirais que je scénario est quasi établi et que je m’attends à la suite, à la fin, au déroulement. C’est probablement là la limite de lire régulièrement le même genre.  Tout ceci est attendu. Et même si les détails changent (les personnages, les typologies de castes, …) au final il n’y a pas trop de surprise.

Donc voilà je dirais une belle lecture agréable et facile pour qui aime ce style, mais rien d’innovant dans le genre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s