Lego Batman Le Film, découverte de l’humour Lego

Le cinéma n’est pas un endroit où on va souvent. Pour vous dire, ma dernière fois remonte à août 2016 pour l’âge de glace, avec Noah également. Cela ne nous empêche pas de voir des films mais à la maison… Alors quand Noah a émis l’idée d’aller voir Lego Batman le film, un pure produit marketing, il a fallu se dévouer et me voilà donc partie, un dimanche après-midi pluvieux.

Et je suis ressortie avec un avis partagé. Alors oui c’est un produit marketing où les produits sont les héros principaux. Mais moi qui n’avais pas vu la grande aventure Lego, j’ai aussi découvert une grande pagaille et un humour Lego, qui semble – t – il est une marque de fabrique.

Dès le générique les adultes fans de super héros, reconnaîtrons la référence à Deadpool, et les clins d’œil à la culture pop et geek vont s’enchaîner mitraillant à volonté le mythe de la star des D.C comics et de ses copains ou ennemis. On retrouve certes le Batman et les personnages attendus, mais on nous en propose une version bougon, comique, 100% plastoc.  

Finir les vacances sur un film, une bonne idée pour Noah. Nous voilà installés pour Lego Batman. L’humour va ainsi renvoyer à l’évolution du personnage (et de son costume) au fil des 79 dernières décennies et multiplier les hommages à la culture geek du seigneur des anneaux à Harry Potter ou Docteur Who, en passant par les Gremlins, Suicide Squad ou King Kong.

Une joyeuse pagaille qui au final fait qu’on a passé un bon moment, même si Noah n’a pas tout compris à toutes ces références.

Le résumé

Après un énième exploit, Batman rentre chez lui et contrairement à ce que tout le monde pense, le superhéros est bien seul. Alfred, son majordome, lui conseille de faire enfin partie d’une famille et d’élever Robin, qu’il a adopté. Le jeune garçon, un peu stupide et affublé d’un étrange costume, va désormais l’accompagner. Barbara Gordon, chef de la police, voudrait, au grand dam de Batman, travailler avec le duo. Quand deux superméchants, Lex Luthor et le Joker, manigancent un plan diabolique pour réduire Gotham City en morceaux, Batman finit par accepter l’idée et s’associe alors à la Ligue des justiciers…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s