#DevPerso Comment j’ai découvert la facilitation graphique

 

Depuis toujours je suis adepte dans ma vie professionnelle des méthodes agiles autour du mapmind et de la simplification des notions, projets, déroulé, … en schéma. Et j’avais cette envie de continuer à faire grandir mes pratiques, de renouveler mes techniques d’animation, et de faire des choses nouvelles.

Cela ne vous aura pas échappé qu’entre la reprise du dessin et le BUJO je suis dans une phase assez « écrite ». En simultané je suis allée récemment à plusieurs événements, dont 360 possibles où il y avait des facilitateurs graphiques. J’ai donc décidé de creuser cette pratique et je suis tombée sur un MOOC gratuit et accessible en permanence sur le Doodling. Et c’était parti ! Non seulement j’adhère, mais j’adore et je compte bien faire des émules autour de moi. Explications

La facilitation quoi ??

Mais c’est quoi exactement ? Le principe est de faire travailler la partie de notre cerveau dédié au visuel pour vulgariser, exprimer, synthétiser, … C’est une méthode pour optimiser l’efficacité en mettant visuellement les idées, cela permet également grâce au visuel de faciliter la compréhension de façon ludique. Accompagner les propos lors d’une conférence, faire un compte rendu, expliquer une stratégie, un process, ou proposer un support d’expression, les objectifs sont nombreux.

Et il existe plusieurs pratiques qui se font généralement en temps réel. 

  • « Le facilitateur graphique conçoit et produit des supports visuels permettant de récolter la matière issue du travail en commun du groupe, et/ou réalise une fresque visuelle sur laquelle il prend en notes en direct par un mélange de mots et d’images les échange du groupe. »
  • « Le scribeur  prend des notes graphiques d’un évènement: réunion, séminaire, conférence, groupe de travail. Il ne conçoit pas le processus collaboratif ou non de cette réunion, ni ne l’anime.Il est fait appel à lui ou elle, lorsqu’il s’agit de garder un témoignage d’un évènement, une trace sous une forme autre que celle d’un compte rendu écrit. »
  • « Le Sketchnoter prend des notes pour soi, en mélangeant mots et images. »

Personnellement sur 2017 je souhaite développer la notion de scribeur / Sketchnoter

facilitation-graphique-autres-disciplines

Proposé par Axelmage

 

Et en pratique ?

Le plus dur est à mon sens de se créer un « alphabet visuel ». Et pour cela j’imagine que seul l’entraînement fonctionne. Car je l’ai testé en « live » par 2 fois en mode « scribeur » et donc prise de note. Et mettre en image des notions abstraites c’est pas forcément facile. Quand l’interlocuteur parle de concepts tels que la simplicité ou l’humain…

Une nouvelle fois, pinterest s’avère être un allié redoutable.

Puis il faut pratiquer. Voici quelques MODESTES, très MODESTES premiers essais autour d’un CR d’un séminaire d’entreprise et la construction d’un plan de communication « Marque employeur ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors oui, il y a encore un Enorme boulot et je suis sûre que j’aurais l’occasion de vous montrer mes progrès ou mon avis sur tout ceci dans les prochains mois.

Je vous invite vraiment à googler cette pratique vous tomberez sur des choses différentes et passionnantes.

Et vous quelques techniques expérimentez vous ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s