On fait un petit point #Bujo : dév personnel et facilitation graphique

Il y a quelques semaines je vous expliquais comment je cèdais à la tentation blogosphérique du #bujo ou bullet journal pour les intimes. Moi carnet addict, j’émettais tout de même quelques doutes quant à un usage quotidien.  Et après plusieurs semaines d’usage cela se confirme, le bullet journal est davantage pour moi un outil de listes / développement personnel / vue à long terme qu’un outil pour gérer mon quotidien et mes tâches qui sont plutôt gérées avec mon outlook.

J’ai gardé des pages mensuelles pour les grandes lignes. Avec un agenda, une to do et une zone « souvenir »

mois

Mais je m’en sers surtout pour les listes : livres à lire, livre lus, produits de beauté à tester, groupe de musique à découvrir, idées cadeaux, resto à tester …

Ce journal me sert aussi pour essayer de suivre des choses. Et c’est là que l’aspect développement personnel rentre en compte avec le bilan de l’année, les bonnes résolutions tenables, la mise en place de tracker pour faire évoluer les habitudes, … et je pense que c’est là dessus que je vais optimiser.

Une page que j’ai mis en place la semaine dernière et qui m’a fait du bien c’est la page « souvenirs » du mois où l’idée c’est de positiver les choses vécues sur le mois, un peu comme un journal de gratitude. Je l’ai relié à mon 10 level life pour arriver à faire un suivi annuel.

 

J’ai également donc décidé de tester sur décembre les trackers. Je me suis fixée des objectifs et tous les jours je fais le point pour pouvoir ajuster / évaluer/agir. Je vous en reparle dans un mois quand cette expérience aura plus de sens car là ça fait uniquement quelques jours.

tracker

Idem je me suis fait une page sur l’épargne car c’est un de mes axes d’amélioration 2017 et je me dis qu’avec une page dédiée, je ne pourrais qu’y faire attention ? (douce et louable volonté). L’idée est aussi de regarder où va mon argent d’où aussi le « no spending challenge » qui consiste à passer 30 jours consécutifs sans dépenser (en dehors des besoins vitaux »). Je suis mal partie surtout avec noël mais je commencerais plus sérieusement en janvier 🙂

img_20161201_200042

Enfin ce que le bujo me donne envie de faire c’est de m’appliquer et d’apprendre la facilitation graphique ou le doodling / scribing.

Je m’applique donc visuellement, j’essaye de « dessigner les idées » plutôt que de les mettre en mots grâce à des pictos, je me documente, … J’ai d’ailleurs entrepris un MOOC sur le sujet. Si vous avez des conseils à ce sujet je suis preneuse.

Voilà ce petit point BUJO. J’essaierai de vous en faire régulièrement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s