On a testé #Larsouille #Rennes

Pour nos 1 mois de mariage on a décidé de tester l’Arsouille, un bar à vin bistrot rennais, the place to be selon Marc Feldman.

Ambiance bistrot, peinture art déco aux murs, 20 couverts. Un bar à vin et une carte simple aux saveurs gourmandes et différentes. Joues de boeufs et de mon côté boudin au foie gras pour les plats, carpaccio de St Jacques, bouillons de coques, … les entrées aussi sont à base de produits du marché. Un superbe plateau de fromages et surtout des vins « naturels » aux verres super bons, grâce aux très bons conseils. On s’est laissé guidé les yeux fermés. Quant à l’assiette s’était bon, ça manquait peut être un peu d’épices.

Au niveau dès prix, comptez une dizaine d’euros pour une entrée et 20€ pour les plats. C’est pas donné, mais c’est franchement bon. Adresse validée

– L’Arsouille –
17 Rue Paul Bert  
35000 Rennes
02 99 38 11 10 

12h à 14h (sauf samedi) et 20h à 22h30. Fermé dimanche et lundi

#Lecture La vengeance des mères Jim Fergus

Je me souviens comme si c’était hier d’avoir dévoré et adoré Milles femmes blanches il y a une dizaine d’année. Donc logiquement je n’ai pas pu résister à sa suite : La Vengeance des mères de Jim Fergus qui s’inscrit donc dans la continuité de ce programme des « Milles femmes blanches » envoyées pour se marier et s’intégrer dans les tribus cheyennes à la fin du XIXème siècle.

Mon avis

Jim Fergus répond aux promesses de liberté, de grands espaces, de beaux portraits de femmes blanches ou indiennes, et un mode de vie, une culture mis en avant. Un roman descriptif à plusieurs voix, sur la base des « journaux intimes », des destins atypiques, une quête des origines, et une envie irrépressible de se venger de son propre peuple puisque ce femmes blanches, complètement intégrées, voient leurs enfants tués par les soldats blancs et décident de tout faire pour se venger. On découvre un mode de vie complètement disparu.

Personnellement j’ai trouvé quand même des longueurs, un peu « mou », ça manque je trouve de punch et dans l’ensemble c’est un peu languissant. Mais divertissant !

Résumé

1875. Dans le but de favoriser l’intégration, un chef cheyenne, Little Wolf, propose au président Grant d’échanger mille chevaux contre mille femmes blanches pour les marier à ses guerriers. Grant accepte et envoie dans les contrées reculées du Nebraska les premières femmes, pour la plupart « recrutées » de force dans les pénitenciers et les asiles du pays. En dépit de tous les traités, la tribu de Little Wolf ne tarde pas à être exterminée par l’armée américaine, et quelques femmes blanches seulement échappent à ce massacre.
Parmi elles, deux sœurs, Margaret et Susan Kelly, qui, traumatisées par la perte de leurs enfants et par le comportement sanguinaire de l’armée, refusent de rejoindre la « civilisation ». Après avoir trouvé refuge dans la tribu de Sitting Bull, elles vont prendre le parti du peuple indien et se lancer, avec quelques prisonnières des Sioux, dans une lutte désespérée pour leur survie.

#Couture Cadeau de naissance : Le duo

Dans ma to do liste j’ai plusieurs cadeaux de naissance. J’ai commencé par un duo pour un bébé à naître en 2017 mais comme il s’agit du 2ème d’une collègue qui me tient très à coeur je voulais lui offrir avant de quitter mon poste en décembre.

Un duo donc et qui dit cadeau pour bébé dit forcément pour moi univers créenfantin. j’adore cet univers et rien que pour cela  je redécorerais la chambre de mes enfants. Mais bon ils ont 3 & 6 ans, donc les peluches, comment dire ils en ont un peu marre. Je pars donc sur un Iron du livre Couture pour Jolis rêves d’enfants en forme de porte pyjama. Pas de difficultés particulières.

Matière première : un plaid IKEA gris, une fermeture éclaire et des chutes de tissus.

 

Et donc en duo, dans les mêmes tissus, après avoir longuement hésité entre un nid d’ange et une grenouillère Ted (La Maison Victor), je me décide et je par sur la Grenouillère Ted  Comme s’est pour un bébé (taillé en 6 mois) j’ai bien entendu passé encore plus d temps à bien surjeter pour que tout soit agréable. Si c’était à refaire (oui j’ai d’autres cadeaux de naissance à faire), je doublerais la capuche par contre. J’ai choisi de faire le dessous des pieds, les orielles et la bande centrale de la capuche dans le même tissu qui mon Iron.

Maintenant reste plus qu’à lui offrir et croiser les doigts que ça lui plaise.

#DiY #Déco ma pièce à moi

On a dans notre maison une pièce un peu fourre tout ou du moins multifonctions qu’on a jamais vraiment réussi à installer. A la fois chambre d’amis, salle de jeu, salle de couture, … Et avec le temps on s’est rendu compte que globalement en dehors des périodes où on reçoit, j’étais la seule personne de la famille à utiliser cette pièce.

La déco de cette pièce était comment dire, inexistante avec un papier peint à peindre violet. Et depuis un certain temps l’idée de tout enlever me titillait un peu… Voilà donc que sur le WE du 1er novembre j’ai commencé à tirer la tapisserie, puis enduit, et peinture. Du lin, du jaune choisi par Maëlys et du rouge choisi par Noah. Et enfin la déco avec quelques inspirations.

Et voici donc mon cocon à moi. que j’ai fait toute seule comme une grande et qui m’a donné qu’une envie, m’attaquer aux autres pièces qui ont encore cette tapisserie à peindre…

Au delà du fait que j’ai envie de faire sortir les photos de l’ordinateur comme pour marquer le souvenir, J’aime l’idée de marquer nos voyages et surtout chaque photo raconte une histoire, un moment, une expérience. J’ai décidé de mettre des épingles sur les endroits où nous sommes allés avant de nous connaître et ceux avec les photos sont les endroits quon a fait ensemble.

Le tuto DIY est assez simple : il vous faut une carte (sticker ou pas), des épingles de couleur, du fil et des cadres (ou pas). Et puis bien entendu un peu de voyage à montrer. Noah voudrait qu’on ait la même sur la France pour voir les régions / villes de France où on est allé.

Dans les choses donc qui me tenaient à cœur : des photos de nos voyages, une place pour la superbe urne qu’on a eu, une place aussi non dissimulée pour la travailleuse récupérée de ma grand mère et cocon couture lumineux. Un endroit aussi chaleureux et accueillant pour nos invités.

Et moi je m’y sens bien donc j’espère que nos invités futurs s’y sentiront aussi bien.

Côté dépenses (hors peinture et enduit) un total de 45E en plus de l’existant.

  • Sticker IKEA monde : 20E
  • Plante aquatique IKEA : 4Euros
  • Cadres IKEA : 3E pièces, j’ai aussi repris des montages photos existants. J’aime l’idée de la forme non systématique.
  • Sticker à message Leroy Merlin 18E
  • Pour le reste on avait déjà. C’était juste de l’agencement.

 

 

DIY Les décorations de Noël faites par les enfants

Ahhh Noël, si il y a un moment que j’apprécie (peut être un des rares) c’est les après midi loisirs créatifs pour faire les décorations de Noël. Fortement inspirées de pinterest même si on voit bien qu’entre pinterest et le réel il y a un vrai delta… Jeudi direction cultura donc pour acheter tout le nécessaire à savoir de la peinture à paillettes, des stickers, des yeux et des boutons. Et hop nous voici partis pour un WE créatif.

Etape 1 : La pâte à sel

La première après midi on a fait atelier pâte à sel. Toutes les formes étaient de sortie, les étoiles, les sapins, les maisons, mais aussi le cheval qu’on a transformé en rennes, les coeurs, les ronds, mais aussi une pomme, une poire, des tresses, … Je vous rappelle la recette. 2 verres de farine, 1 verre de sel et de l’eau jusqu’à obtention de la bonne texture. Vous pouvez la colorer avec du colorant alimentaire. Nous on a fait simple. Cuisson 2h à 120°C. (jusqu’à ce que ça soit dur en fait). Bien penser à faire des petits trous avant la cuisson pour être capable de passer les ficelles.

Et pour faire le père noël on pense à l’empreinte de la main.

Etape 2 : La peinture

Alors là on sort toute l’artillerie. Les stylos colle à paillettes ont fait fureur.

On laisse tout cela sécher un moment, …

Etape 3 : la déco

Et c’est là que je sors mon nouveau jouet : le pistolet à colle pour coller les étoiles, les boutons, les yeux, … et on remet des points de paillettes aussi. Cette étape a moins passionné le grand frustré de ne pas pouvoir jouer avec le pistolet à colle…

Les bonnes idées que je garde : les tresses, les boutons dorés qu’on a collé sur les sapins pour faire comme des boules et les pères noël avec les mains dont je suis plutôt contente du résultat. je vais d’ailleurs probablement en refaire en cadeau pour les papy et mamie.

Sinon globalement il est vrai qu’avec des enfants de 3 et 6 ans on est certes dans la créativité à l’état pur, mais le sapin sera comment dire home made ou très loin du catalogue ikea. Mais on s’en fout on a passé 3 beaux moments.

Reste à mettre des ficelles à tout cela et à attendre patiemment le sapin.

#Couture Jupe droite courte bicolore

Lors de ma dernière descente @BretagneTissus j’ai craqué sur 2 lainages. Un noir et un kaki avec des pois. Si l’objectif est de faire une vest Chloé (LaMaisonVictor) je n’ai pas pu résister à piquer dans chaque 1 carré de 45*45cm pour une petite jupe droite.

J’ai « copié » une jupe noire que j’ai depuis des années et que j’adore opur la forme et le montage, rien de bien compliqué. Une fermeture zip 10cm sur un des côt. Et j’ai ajouté une ceinture noire tout le tour.

Parfait pour aller avec des gros collants opaques.

difficulté : *

coût : 2€ la fermeture + 3€ de tissus (difficile à estimer. J’ai payé chaque coupe de 2m*1.5m 10€ mais j’ai prix qu’un tout petit bout).

Une de mes premières créations sans patron. J’arrive à la fin de ma collection automne – hiver 2016. Encore 2 ou 3 pièces et ensuite je passe à autre chose : des cadeaux pour des bébés fraîchement arrivés ou à venir.

 

#croquis #modèlevivant Novembre

Mariage oblige, pas de dessin en octobre. Mais je me suis rattrapée en Novembre. En plus j’ai pu tester et apprécier la SUPERBE palette aquarelle de voyage offerte par mes collègues de travail pour le mariage. J’ai essayé de changer un peu la méthode pour faire un peu différent suite à une remarque de Nico qui trouve que toutes mes sessions de ressemblent en termes de style. Et je suis plutôt super contente de mes résultats. D’autant plus que je me suis attachée à faire des visages. Je suis contente de mon 2ème croquis que je vous propose ainsi que de mon focus sur les mains.

img_20161120_203917img_20161120_115313img_20161120_152510img_20161120_155720

Verdict à la maiso, Nico préfère quand je travail avec les Néocolor (crayon gras aquarellables) il trouve les couleurs moins tristes. Sur une pose j’ai même tentée le portrait. Pas une franche réussite donc je garde le dessin pour moi (ou ma poubelle). Notre modèle s’appelait Gaëlle.

#confidences Survivre au stress de Noël

Je ne sais pas vous mais pour moi Noël et surtout l’approche de Noël est une période proche de la schizophrénie entre euphorie et angoisse pure. En effet le bonheur des yeux pétillants des enfants à la découverte du sapin (car comme chaque année ils vont être pourris gâtée et par moi la première qui explosera une fois de plus mon budget) et surtout des cadeaux, cette « magie » de l’attente, ses rêves d’enfants, ne parviennent pas chez moi à mieux vivre l’avant, synonyme d’angoisse, de stress futile. 

La liste des cadeaux, la course aux cadeaux, le monde dans les magasins où j’essaye de ne plus mettre les pieds à partir du 1er décembre, les innombrables questions sur « est ce que cela va lui plaire » ? Le menu où il faut se mettre en 20 car c’est noël, non pas qu’on mange mal le reste de l’année. Nous à la maison le foie gras il est dans nos frigo régulièrement, …

Se creuser la tête pour les cadeaux des adultes, courir les magasins de jouets (ou les sites internet) pour trouver le dernier lego star wars, éviter de tomber dans le énième service à café qui reste au fond du placard, sans parler du cadeau qu’on offre qui sera noyé dans la masse et dont le destin est probablement le futur placard de son propriétaire voir le prochain vide grenier… Tout ceci m’agace et fait que chaque année je redoute Noël, et je n’apprécie que de moins en moins cette période.

Si j’aime cette partie de découpage, de collage du catalogue faire les magasins m’agace, me poser la question du choix (car ils ne peuvent pas tout avoir) ai je fait le bon choix, faire les paquets cadeaux m’insupporte, le qui achète quoi me fatigue, les « ah oui mais sur la liste il a mis ça, tu crois pas qu’il est petit ?  » « Ah bon il a mis la voiture xxx de xxx, ah oui mais c’est nul ça »… « quoi tout les cadeaux sont foot, rhooo mais tu sais il y a d’autres sports »…. Non mais franchement après tout si ça lui fait plaisir !! Alors depuis que j’utilise mesenvies.fr c’est beaucoup plus facile et simple. Mais bon c’est pas gagné encore.  Et si un jour il n’y avait pas de liste ? Et si les cadeaux avaient moins d’importance que le « passer du temps ensemble et le partage ». Difficile pour les enfants, difficile pour nous parents qui voulons leur faire plaisir…

Si on privilégiait les cadeaux « moments »?  Noah 6 ans préfère cette année des billets pour aller voir un match de foot qu’une boîte de légo qui comme il le dit lui même va rester dans sa chambre…

Et le summun de l’angoisse : chez qui on fait Noël. Comme si on avait besoin d’être ensemble absolument le 24/25 pour échanger, partager, profiter ! Difficile de faire comprendre à une partie de la famille dans mon cas, que Noël peut aussi se fêter le 20 ou le 27… Le principal n’est il pas de se retrouver ?

Ce que je préfère peut être honnête c’est les prochains week end et les après midi DIY et loisirs créatifs avec mes enfants pour faire les déco qu’on refait chaque année. Et tant pis si notre sapin ne ressemble pas à celui du catalogue Ikea, où les boules sont assorties au calendrier de l’aven et à la nappe. Ces moments partagés à faire, rigoler, sont biens plus importants, surtout qu’on se le dise, un sapin de noël c’est moche, alors autant en faire un levier de cohésion et d’esprit familial.

Tiens d’ailleurs on s’inspire sur pinterest cette année ?

Alors chaque année j’interroge nos pratiques, notre façon de faire, comment faire autrement pour que ce moment soit moins pesant. Chaque année je me dis que je les gâte trop, mais chaque année j’explose le budget et le sapin ressemble à une orgie. Un paradoxe de notre société auquel je ne me ferais probablement pas. Et chaque année je n’ai pas la solution. Monsieur serait bien tenté de ne pas faire Noël, mais non je m’y refuse. Laissons les rêver. 

L’un des leviers que j’ai trouvé c’est l’organisation. Dès septembre j’active mes antennes à l’affût de potentiels cadeaux, bonnes idées, tuto DIY, … et au 1er décembre les cadeaux sont bouclés au moins pour la famille et je peaufine pour mes enfants et mari.

Je crois que la seule personne qui me fait aimer Noël et conserver cet esprit (au delà de mes enfants) c’est peut être ma mère. Quand je la vois se démener non sans mal pour faire plaisir à tout le monde, avoir une jolie attention en laissant de côté les rancoeurs de l’année. Comment elle fait tout pour faire plaisirs aux enfants, certes en consommant, mais de façon tellement sincère qu’on a du mal à lui dire stop. Cette envie de bien faire qui fait qu’elle m’appelle 10 fois par jour quand elle est en repérage, un poil anxyogène, mais son plaisir efface cela ou presque.

Et vous comment vivez vous ce moment ?

 

 

#Raven #LaMaisonVictor un peu de couleur pour l’hiver

Je vous l’avais dit, j’adore ce modèle (LMV Sept-Oct 2016). Après une #Raven n°1 graphique que vous avez pu voir ici ou , je vous propose donc une Raven en laine rose trouvé à 10€ (et il m’en reste) chez Bretagne tissus.

Toujours aussi facile, et j’adore la poche ventrale. Si il y a une 3ème (peut être en version été sans manches) je la couperais en 36 par contre.

Difficulté : * (peut être ** sur le montage des poches mais je sais pas sûre)

Coût : 10€

Validée par Monsieur également donc je pense que ces robes vont devenir des best seller ! En plus elles passent aussi bien en mode cool (ici avec des bottes compensées kickers) qu’avec une petit paire de ballerine (pour le printemps) pour des bottines à talons ou escarpins un peu plus habillées.

 

 

 

#confidences Apprendre à se chouchouter

Si il y a une chose que m’a apporté le mariage et qui va rester dans la durée s’est d’apprendre à me chouchouter. Alors certes je ne le ferais pas toujours dans de telles proportions car là je me suis quand même un peu lâchée mais la préparation beauté mariage m’aura permis de prendre de bonnes habitudes pour m’occuper de moi, et surtout d’y prendre goût.

Car la salle de bain n’est clairement pas la pièce de la maison où je passe le plus temps. Allez le matin soyons gentils 20 minutes montre en main et s’est presque pire le WE car ya toujours un enfant pour m’interrompre.

Car je ne suis pas tellement portée sur le maquillage et qu’au quotidien (voir même les jours de fête) ma bb crème et un coup de mascara et hop ca s’arrête là !

Car ma peau n’est pas tellement ma meilleure amie et ne l’a jamais été : imperfections, acné (à tout âge), excéma, … donc je suis toujours partie du principe que moins je lui en fais subir avec des produits divers et variés mieux elle me le rendra. Mais depuis 3/4 mois j’ai découvert que ce n’est pas forcément vrai.

Allez la question vous brûle les lèvres : mais qu’est ce qui a changé ?

Pendant disons 3 à 4 mois j’ai été régulièrement en institut, je me suis laissée tentée par des produits, j’ai apprécié les soins et j’ai changé – un peu, j’ai pas non plus tout révolutionné, ma routine. Et j’ai intégré de nouvelles habitudes.

Alors j’avais déjà craqué à l’aéroport en direction de mon EVJF pour un trio de rouges à lèvvernisres. Et j’ai donc acheté le rouge à lèvres que je portais le jour J pour les retouches. Et je dois dire que j’ai pris goût aux belles lèvres colorées. Et pour le mariage j’avais non pas un rouge mais un verni à lèvres.  Une belle surprise. Peu de transfert, une belle couleur, des lèvres quasiment laquée, et surtout une couleur qui reste une bonne demi-journée. L’effet glossy tient normalement lui. Bref, rouge à lèvres adopté.

2ème sujet : le nettoyage. Et pour cela je suis devenue fan d’un produit vichy « Normaderm 1 2 3 ». Ce qui m’a séduit c’est le 3 en 1 qui ne multiplie pas les flacons dans la salle de bain. et en fonction de mon humeur ou du temps j’exfolie, je nettoie ou je masque.  Un usage quasi quotidien qui a je pense largement contribué à une peau beaucoup plus nette.

Et enfin je remercie la conseillère Beauty Success de m’avoilancomer poussé à investir dans un serum. Car j’adore la texture. J’avais testé des crèmes de nuit ou de jour mais je déteste cette sensation de « gras », de collant sur la peau. Le Serum a une
texture parfaite pour moi. Et j’ai découvert que c’était donc très ciblé ! Pour un premier je suis partie sur un best seller le Lancôme Genifique ou « activateur de jeunesse ». Le petit flacon… Et je vois l’effet les traits sont moins fatigués, j’ai bonne mine et ma peau est lumineuse. Bon en même temps comme je faisais rien avant c’est pas dure vous allez me dire 🙂 Promesse tenue. Rituel adopté. Après quand j’aurais fini mon flacon j’essayerai peut être un autre serum avec un autre effet.

Dans les échantillons que j’ai eu je teste en ce moment le Chanel Lift ou un premier anti-rides. La texture est agréable. A suivre

Seul point déceptif : le semi permanent. Je m’explique alors je me suis fait poser du semi permanent sur les mains le jeudi pour un mariage le samedi. Alors oui c’est TOP pour tout ce qui est montage, nettoyage, préparation de la salle. Nickel ! Pas un accro. Par contre je trouve qu’à la repousse c’est un peu cracra et comme on peut pas l’enlever seule, et bien ça dure…

Et maintenant ? Alors je vous rassure je ne me transformerais jamais en chroniqueuse beauté 🙂 mais j’ai pris la bonne résolution de m’offrir un soin / trimestre, un moment juste pour moi. Et de faire plus attention à ma peau qui au final ne s’en porte pas plus mal, si ce n’est mieux 🙂