#Mariage Les choix musicaux

Si il y a une chose que nous ne regrettons absolument pas ce sont nos choix musicaux. 4 moments forts et 4 choix qui ont je pense fortement impactés la dynamique du mariage.

Une sortie de Mairie avec Robin Thicke et de la Lavande made in Bretagne de notre jardin

dsc_0485

Robin Thicke – Blurred Lines ft. T.I. Pharrell (Explicit Video) from Crookid Magazine on Vimeo.

Une rentrée dans la salle sur Jimmy Fallon et Justin Timberlake et je pense que ce fut le meilleur choix. Alors certes je pense que seule une personne a reconnu la source mais nous on a vraiment vraiment aimé ce moment. Et on est absolument fan.

The History of Rap 1 thru 4 from Ryan Geller on Vimeo.

La pièce montée de fromages est arrivée sur « Celebration », un poil classique mais là aussi ça l’a bien fait.

Et enfin notre ouverture de bal, enfin la honte de la soirée car improviser sur les Blues brothers c’est quand même compliqué quand on n’est pas danseurs nés. heureusement au bout de 0 secondes Nico a attrapé mon père et lui a confié la direction de l’ouverture du bal. un rock endiablé avec sa fille et ce moment fut top et inoubliable pour nous 2.

et le bal a assez rapidement enchaîné pour une longue soirée endiablée. Et vous vos choix musicaux  pour ces moments clefs ??

#Lecture La fille du train Paula Hawkins

Un petit poche facile à lire et à amener partout !

La détresse humaine est omniprésente dans ce polar bien mené où l’on ne soupçonne jamais le dénouement. Plusieurs personnages, des gens simples et « lambdas », une structure narrative comme un journal intime, enfin des journaux qui se superposent et s’entremêlent autour d’une intrigue. Une réalité des personnages grâce à leurs défauts, leurs manies, leurs passés houleux ou heureux. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, loin de là. Et dès le début j’ai imaginé un film, bien avant de voir que l’adaptation sortait cette semaine au cinéma.  Une construction diabolique, labyrinthique, originale, à la limite de l’obsessionnel avec des interactions relationnelles et des tensions maîtrisées malgré quelques redites et longueurs. Le malaise est palpable.

Par ailleurs l’alcoolisme au féminin est particulièrement traité alors qu’il est souvent banalisé dans de nombreuses séries USA du moment. Et ses conséquences sur la crédibilité d’une personne, sur sa confiance, …

Un très bon premier roman.

Résumé

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

#Portugal Escale 1 : Porto

Notre voyage de « pré-noces » – comprendre mini voyage avant THE BIG ONE en Avril 2017 nous a amené après de longues hésitations dans le pays tant « à la mode » du moment : Le portugal. Nous avons fait Nantes – Porto – Lisbonne – Nantes. Avec une journée en voiture de transition. Nous n’avons pas été gâtés par la météo (le crachin breton était avec nous) et sommes rentrés avec un avis mi-figue mi-raison de la destination. Escale 1 : Porto.

Nous avons commencé notre journée avec le marché de Bolhão, a priori emblématique de la ville. Et là on se demande si les guides touristiques ne se moquent pas de nous. Un bâtiment délabré, 4 maraîchers qui se battent en duel, des attrapes touristes et leurs magnets, …

On poursuit et en tant que littéraire dans l’âme direction LA librairie qui inspira Harry Potter, la librairie Lello & Irmao. Un joli jardin aux oliviers à proximité et de jolies façades. Je finis par convaincre Nico et voilà qu’on s’acquitte de nos 3euros par personne pour rentrer dans le Graal de la littérature. Alors certes l’escalier est sympa en bois mais avec tous les touristes qui se bousculent pour avoir leur cliché devant l’escalier de Harry Potter franchement la magie est absente.

On poursuit notre marche jusqu’au quartier incontournable des quais de Porto et là le hasard nous place devant une jolie halle industrielle recyclée en salle de concert. Le bord de l’eau est sympa et la balade pour traverser le Douro pour aller voir les distillerie de Porto est agréable malgré le crachin. Mais bon ce n’est pas non plus exceptionnel. Je dirais que le charme désuet des façades est là.

Un arrêt à la gare pour admirer les fresques en Azulejo si emblématiques du pays et la pluie aura fini de nous user. On rentre à l’hôtel.

Côté hôtel nous étions bien placé au Mercure Centre une valeur sûre. Le premier soir nous avons dîner à l’hôtel. Le midi dans un restaurant sur les quais à Porto et le 2ème soir dans un « bar à tapas » recommandé mais qui s’est avéré très lent, pour un repas « standard » et un service catastrophique.

#confidences Ces choses simples …

Il y a des grands bonheurs, des grands moments dans une vie, comme un mariage, un grand voyage, une surprise, … Mais ce que je voudrais arriver à faire c’est de savourer aussi les petits bonheurs quotidiens, les multiplier aussi, car au final c’est surtout ces petites choses qui nous rendent heureux.

Et en ce moment c’est petites choses simples sont

 

  • Le petit « bonjour maman » encore un peu endormi de mes enfants encore bouffis par le sommeil
  • Boire un thé le matin sous la verrière de la maison et profiter de cette pièce lumineuse
  • Récupérer mon fils le mercredi midi et avoir ce temps, ce moment le mercredi après midi avec lui. Alors oui je passe une bonne partie de cet après midi à travailler mais ces moments q’on partage sont rien qu’à nous
  • Une soirée en couple escalade et lui qui me coache, qui me pousse
  • Son « tu es belle » spontanée le matin
  • Ecouter des chansons au hasard de Deezer et retrouver des souvenirs, des émotions, de la joie
  • Il y a ce vêtement que je redécouvre, que je reporte (ou pas)
  • Voir un projet couture aboutir et me sentir fière du « presque zéro défaut »

Et vous vos petits plaisirs vous y pensez ?

#couture Robe Raven #1

Je suis tombée complétement sous le charme du patron de la robe Raven de La Maison Victor Sept-Octobre 2016. Et quand j’ai vu ce joli tissu marron / moiré je savais que ça serait pour cette robe un peu jazzy. J’ai déjà en tête la Raven #2 avec un tissu sweat plus épais.

112200795_o

Pas de grosses difficultés sur le patron. J’avais un peu peur du montage de la poche « kangourou »mais au final ça s’est très bien passé. Les manches sont un poil longues mais j’ajusterais pour la #2. Alors personnellement je la trouve un peu trop ample mais ma maman dit que non. Vous en pensez quoi vous ?

Et sinon je suis hyper fière de mes raccords à motifs. une première !! Et j’ai même réussi mes raccords manches. Vivement la prochaine !!

img_20161013_172647

 

 

Et si je cédais au Bujo

img_20161011_082521Vous le savez je suis une addicte des carnets et reconnue pour être plutôt organisée. Alors depuis que je traîne sur Pinterest je suis plusieurs comptes liés au Bujo ou Bullet Journal. Et à force de résister j’ai fini par céder mais pas sur tout alors je vous en parle et je vous en parlerais régulièrement quant à mon usage. En effet je le vois surtout comme un outil de développement personnel. Sachant que je pense qu’il y a déjà beaucoup de choses que je pratiquais sans savoir que je faisais un Bujo comme les listes.

 

Au cas où petit rappel, le BuJo est un cahier/carnet qui fusionne agenda et carnet de notes. Il a un inventeur officiel (Ryder Carroll) et un site officiel (bulletjournal.com). Il y a une codification, des tâches, des symboles. Après de ce que j’ai pu voir à chaque utilisateur un BuJo avec ses pratiques. Certaines font le choix d’avoir plusieurs carnets. Mais concrètement normalement on retrouve un index, une légende, un agenda annuel, des pages mensuelles, des pages hebdos, des pages quotidiennes pour créer une routine. Et puis le grand plus à mon sens ce sont les pages « listes » que l’on peut créer en fonction de ses envies (anniversaires, voyages à faire, livres à lire, lus, cinéma, bucket list, …).

Il y manque à mon sens des pages « brouillon » car si on s’en tient aux blogs et pinterest, toutes les pages sont belles, artistiques, … Personnellement mon carnet je le trimballe partout, il m’inspire, m’apaise, me déconnecte, mais surtout il me permet de tout noter.

Et le mien alors de Bujo ?

Alors en fait je ne fais que poursuivre le carnet que j’ai déjà. Moi qui amasse/collectionne/accumule/amoncelle toute une série de carnets . Avec notamment les grands événements « planning ». Je n’ai par exemple pas intégré de calendrier hebdo. Je m’arrête au mensuel car mon meilleur ami pour mon agenda hebdo ou quotidien reste quand même mon outlook/iCalendar.

Alors du coup j’ai pleins de listes et pleins en tête. Ce sera l’occasion d’en reparler. Et je le vois essentiellement comme un outil de développement personnel pour suivre mes objectifs, pour noter mes petits bonheurs et également m’inspirer.

Après je n’oublie pas une chose : ne pas vivre par procuration dans mon Bujo mais bien vivre dans le réel. Car quand je vois certains je me dis que les filles y passent un temps fou. Mais le mien je veux aussi qu’il reflète la vraie. Il faudra qu’il soit joli certes, mais si il y a tâches ou ratures ou pâtés, une page « brouillon » ? Car le carnet, ou appelez le Bujo, c’est avant tout un doudou non ?

#Mariage Quels cadeaux pour nos invités

Alors ce fût une grande question car les dragés, la fiole d’huile d’olive ou la confiture maison : TRES PEU POUR NOUS. Il a donc fallu se creuser les méninges. Et voici nos choix.

Nos témoins

D’abord on a voulu gâter nos témoins. Et donc pendant notre WE d’enterrement de vie de jeune fille et de garçon on leur a offert des cadeaux a porter le jour J. Les 3 filles ont eu une parure Swarovski avec une goutte et un bracelet aux couleurs du mariage (orangé / ambre). Et le témoin a eu un noeud pap et surtout un ensemble avec une montre et des boutons de manchettes.

Nos invités

Pour nos invités on a pensé a beaucoup de chose et finalement on est parti sur des bracelets en silicone orange personnalisés et surtout des lunettes personnalisés « I Need You » (notre chanson d’ouverture de bal est I Need you des bleus Brother » . Pourquoi ne pas avoir personnalisé avec « Julie & Nico »? car on voulait qu’ils puissent s’en servir plus tard..

les-moineaux-de-la-mariee-lunettes-de-soleil-wayfarer-08

Et puis sur les tables on ne voulait pas de traditionnelles étiquettes avec les noms. On est donc parti sur des cadres colorés recto verso de chez IKEA dans lesquels on a mis d’un côté une photo de nous et de l’autre une photo de notre invité, mais pas n’importe laquelle. J’ai pris un malin plaisir à plonger dans les archives, dans les comptes Facebook des uns et des autres pour trouver des photos « non officielles » de nos invités déguisés, grimaçants, enfants, … Ils auront bien entendu le droit de repartir avec si ils le souhaitent.

image2

Et enfin mon papa, et nos frères respectifs auront une cravate orange.

Et vous quels cadeaux pour vos invités ?

 

#Mariage LE plan de table

Voilà, nous avons reçu toutes nos réponses depuis un bon mois maintenant. Vous me direz pour un mariage en octobre il n’y a pas de retard 🙂 Mon métier c’est l’événementiel CQFD. Nous voilà donc à l’épreuve tant redoutée du plan de table. Avec 55 adultes à placer.

Alors il y a des règles théoriques et celles (barrées qu’on a abandonné):

  1. On ne sépare jamais les couples. Franchement quelle idée !
  2. On alterne homme / femme.
  3. On organise des tables pour enfants
  4. On ne dévoile à personne son plan de table avant la dernière minute sous peine de tout voir bousculé.
  5. On évite de mettre un(e) ami(e) célibataire à une table entièrement composé de couples. Sauf quand c’est le seul célibataire de tous les invités et que t’as pas le choix
  6. On demande aux parents et beaux-parents s’ils souhaitent être placés ensemble.
  7. On essaie de mixer les personnes selon leur milieu de vie, leurs goûts…
  8. On évite la table de rencontres, des inconnus
  9. On ne place pas les personnes âgées ou celles extrêmement timides près de la piste de danse.
  10. On n’essaye pas de rabibocher tantes, oncles ou amis qui ont des différends.

Et puis il faut tenir compte de Machin qui ne parle pas à Bidulle, ou le/la porte pas dans son coeur, du cousin X qui ne veut pas être séparé de Y, il y a les invités (classification de la mariée en colère) « passe partout », les « casses bonbons »,  les « particuliers », … et puis nous surtout on a essayé de faire des tables où on va s’éclater ! Tant pis pour les conventions !

Pour faciliter la tâches il y a un milliard d’applications mobiles qui existent. Nous on a opté pour un bon vieux papier / crayon avec des petits étiquettes que l’on a pu déplacer ! Rose pour les filles, Bleu pour les garçons. Comme ça jusqu’au dernier moment on va pouvoir tout changer !  Globalement en un 1er jet on a réussi je pense à trouver le bon équilibre. Il y aura surement des ajustements mais pas d’engueulades, pas de casse tête, en 30 minutes c’était bon.

plan

Et jusqu’au dernier moment il n’a pas bougé. Alors il y eu des annulations au dernier moment mais cela n’a rien changé. Et on a globalement bien réussi puisqu’on a TOUS passé une superbe soirée !

#déco #DIY #Mariage Le plan de table

Un des éléments de décoration du mariage est le plan de table. Et je dois dire que je ne voulais pas du plan de table traditionnel avec des listes. J’ai donc cherché, toujours avec mon meilleur ami « Pinterest ». Et j’ai donc trouvé une inspiration et un tuto :

Le premier réflexe de Nico a été : « méfies toi de pinterest. Ce que toi tu feras n’aura pas le même rendu ». Au diable ! Je me lance 🙂 (il m’aura fallu 3 bonnes heures hors temps de séchage).

Les courses :

  • 1 panneau en mélaminé de la taille souhaitée
  • 1 bombe de peinture blanche
  • De la peinture des couleurs souhaitées (pour moi j’ai utilisé la peinture des autres éléments de décoration)
  • Des feutres assortis
  • Des pointes
  • De la laine aux couleurs souhaitées

Alors bien entendu ce n’est pas parfait. Notamment les noms sont écrits un peu loin du bord et le « A table » penche un peu. Mais je suis hyper contente de mon résultat 🙂  Et vous un plan de table original ?

#confidences Je suis comme ça

J’inaugure avec cet article une nouvelle rubrique personnelle, confindence orientée « développement personnel » au sens que je vais me dévoiler, Prendre une feuille et écrire, ouvrir une page et taper sur son clavier, lâcher ce qu’on a à dire, vider son sac, dire ce que l’on pense, vous parler de moi, du travail sur moi, de mes petits plaisirs quotidien. Et donc je commence avec 10 révélations sur moi.

  1. Je suis franche et impulsive et je dis les choses que je pense même si c’est vrai que j’essaye de mettre de la diplomatie notamment dans l’environnement professionnel. Mais globalement en général si j’ai un truc à dire je le dis.
  2. Je suis impatiente, vraiment impatiente et paradoxalement je voudrais que mes enfants soient plus patients.
  3. Je me lasse très vite, je m’ennuie facilement quand j’ai fait le tour d’un truc je laisse tomber. Je déteste la routine et c’est pour cela que je change bientôt de boulot.
  4. J’ai besoin d’une stimulation / motivation intellectuelle. J’ai besoin d’apprendre, de m’enrichir, de découvrir, de rencontrer de nouvelles personnes positives, d’être en éveille créatifs.
  5. J’aime les gens. Mes proches, mon homme que j’aime, mais aussi les gens au sens large. J’aime parler avec eux, les découvrir, les écouter.
  6. Je suis plutôt optimiste et préfère le verre à moitié plein. Je sais qu’il y a toujours pire, je déteste m’appitoyer sur mon sort ou le sort des autres.
  7. J’aime créer, tester, … même si je ne me considère pas comme « talentueuse ». J’aime ça et je l’assume.
  8. J’ai besoin de faire, d’avoir des projets, de quoi occuper mes doigts, … je déteste m’ennuyer et n’avoir rien à faire. C’est pour moi une façon d’avancer, de réaliser.
  9. J’adore le shopping. Alors même si j’essaye de changer mes pratiques pour consommer mieux et moins, consommer autrement (via le troc, l’occasion, …)
  10. J’aime parler, je suis une pipelette assumée et peut être même un peu « grande gueule » parfois 🙂 Mais je l’assume.