La marque qui a sauvé mes tenues de mariée

(article NON sponsorisé)

Aujourd’hui je voudrais vous parler d’une marque qui a sauvé mes tenues de mariée et je vous explique pourquoi.

Tout d’abord ma robe de mariée. Si vous vous souvenez j’ai un dos nu assez important et le casse tête de la lingerie s’est vite imposé avec une problématique : je ne peux pas mettre de coques collantes du fait de la taille de mon bonnet. En cherchant sur le web, j’avais trouvé de la lingerie spécialisée, mais rien à moins de 150E ce que je trouvais un peu excessif. J’étais donc partie sur un body de chez Asos à 42E. pouvant combiner le lien et l’autocollant et en plus il était plutôt sexy.

A la réception essayage nickel. Puis il y a quelques semaines j’ai décidé de passer une journée « test » ayant une confiance limitée dans le collant. Et là CATASTROPHE !! malgré le lien j’ai passé ma journée au bureau à remettre l’autocollant, à remonter la poitrine, … Alors imaginez en dansant… Bref c’est alors la grosse panique à bord !! je refais en mode désespérée les boutiques de lingerie qui me renvoient aux fameuses coques…

Et la semaine dernière en surfant la semaine dernière je tombe sur un body moins sexy puisque « sculptant » mais qui pourrait coller.

500902688_1001_co_2_1200

Je le commande (35E) et je le valide car la partie soutien gorge a des armatures et je peux mettre les bretelles complétement sous les bras pour que cela ne se voit pas. Le dernière essaye de la dite robe validera avec le « V » descend assez bas pour mon dos nu. Je suis donc sauvée, soulagée et je dis MERCI !

Alors certes j’aurais pu à ce tarif là investir directement dans la lingerie spécialisée mais bon je pouvais pas savoir…

2ème sauvetage pour la marque : ma tenue du lendemain. Car j’ai finalement opté pour une robe classe que je pourrais remettre facilement. Mais je voulais l’accessoriser avec une touche un peu rock pour casser un peu l’esprit. Et donc je ars en quête de la veste mais avec un budget limité car on arrive en bout de course… objectif de la couleur ou du cuir (simili). Et je tombe en amour avec un superbe blouson de cuir chez 123 mais hors budget (400E vrai cuir). En boutique je ne trouve pas son jumeau en imitation. Direction ce fameux site et là c’est bingo ! le même esprit mais en simili et en promo (23E).

 

Et voilà comme LA REDOUTE a sauvé mes tenues de mariage !!

Publicités

Comment la robe wanda devient une tunique ?

Et autres petites coutures pour commencer l’automne. On reste sur des patrons La Maison Victor.

Tout d’abord cette robe Wanda de l’édition automne 2016. Pas de grosses difficultés outre un gros doute sur le montage de la ceinture mais c’est ce qui m’a plu dans ce modèle.

Par contre encore un problème avec un patron de cette marque là. Taillée en 38 il s’avère qu’une fois montée la robe était comment dire un peu courte… Du coup après validation auprès de monsieur la robe wanda s’est transformée en tunique. Par ailleurs pb de patron ou mauvaise découpe la taille est un peu haute. Mais si je taille en 40 c’est beaucoup trop grand… Je crois qu’il va être temps d’investir dans quelques cours pour transformer et adapter les patrons.

J’en profite pour vous montrer 2 cousettes rapides. Un top patron maison avec une encolure dentelle et un top Berlin en laine. Facile, rapide et efficace.

PS désolée pour la qualité des photos. Noah bouge encore pas mal 🙂

 

#DiY #Enfants le labyrinthe pour billes

Petit bricolage du jour issu du livre 365 créations avec Noah 6 ans. Alors soyons claires entre le livre et la réalité, disons qu’il manque beaucoup d’heures de photoshop

Tout d’abord le matériel. Rien de très compliqué. Personnellement j’ai recyclé une boîte de puzzle.

Puis viens le découpage. Le carton étant un peu épais j’ai coupé plutôt que lui. Et l’assemblage. Et là soyez certains qu’un enfant de 6 ans n’arrive jamais à faire cela. La colle classique UHU n’a pas suffit donc j’y suis allée à renfort de scotch.

img_20160917_150802

Viens ensuite la phase peinture / déco. Et là il s’y met à fond. Ojectif avoir un super parcours pour ses billes. 100% autonome.

 

Et enfin le travail fini qui a fait le bonheur de Noah et de sa soeur tout le week end.

img_20160917_175954

Vous allez me dire « mais c’est moche » « mais c’est horriblement moche » et je vous réponds sans scrupules aucuns mais OUI c’est moche ! on est très loin du résultat vendu sur la photo 100% photoshoppé mais je crois que c’est bien la différence entre le DIY de pinterest et des magazines et le DIY le vrai.

Le principal c’est bien qu’il joue avec non ?

Et vous des expériences de ce type ?

 

#mariage le dur choix des témoins (ou pas)

Aujourd’hui, (à J-1mois)je vais te parler témoins de mariage et particulièrement de ceux qui nous accompagneront le jour J. Car un des premiers choix à faire après la demande c’est le choix des témoins en tenant compte des conventions usuelles (ou pas), des rivalités, des envies, … Et puis je vous apprends rien si je vous dis que c’est aussi une équipe sur qui repose l’ambiance du mariage. Alors comment on a choisit ?

Pour nous ce sera un quatuor 100% amis. Car être témoins c’est pour moi en tout cas très symbolique. Il ne s’agit pas uniquement de donner un coup de pouce dans la déco. C’est aussi apposer sa signature sur le registre, celui que les généalogistes trouveront dans 200 ans. Il était donc pour moi important d’avoir des gens à mes côtés qui font partie de mon quotidien, qui sont importants ou l’ont été à différents moments de ma vie. C’est donc dans cette optique que nous avons choisie nos dream team.

 

Le rôle du témoin est donc d’assister les mariés avant, mais surtout après leurs noces et de les accompagner dans leur vie conjugale (enfin on se comprend…).

Il voulait être entouré de femmes avec sa marraine d’école de commerce et une amie proche. De mon côté je voulais mon amie d’enfance, (et oui un vieux pacte vieux de 25 ans nous unissait :)) surtout que sans elle cela n’aurait pas été possible. Et puis  un de mes meilleurs amis rencontré dans une période charnière dans ma vie : Le canada. Une amitié très forte et fusionnelle qui a durée et j’espère durera.

 

Beaucoup, du côté de ma famille n’ont pas compris que l’on ne choississe pas nos frères respectifs. Que répondre ? Il a fallu choisir et j’assume mon choix. Mon frère sera à mes côtés et on est lié advitam eternam d’une certaine façon. Je ne sais pas trop comment il a vécu ce « non choix » car on échange peu sur le sujet, mais après tout c’est bien MON mariage, avec MES choix.

Et nos témoins on les aime, on a confiance en eux, et ils sont à l’image du mariage que l’on souhaite. Et vous vos choix ?

 

#Lecture La Louisiane des années 60 avec les cloisonnements raciaux et familiaux forts

Je suis cliente France Loisirs et je n’ai jamais eu le courage d’envoyer ma lettre de résiliation. Conclusion quand j’oublie d’aller faire mon achat trimestriel je reçois une sélection imposée. Ce fût le cas cet été et j’ai reçu Lavina, de Mary Marcus. Et par défaut je ne voulais pas le laisser de côté. J’ai donc lu ce livre car il faut donner sa chance. Si l’écriture n’est pas à faire des galipettes partout, on plonge dans la Louisiane de Martin Luther King, et le livre raconte le delta entre les communautés afro et les « blancs ».

Résumé : Dans l’Amérique tourmentée de Martin Luther King, la haine est partout, mais les liens du coeur surpassent parfois ceux du sang. Un jour d’été, la mort de Lavina laisse deux orphelins : Billy Ray, son fils, et Mary Jacob, la fille mal-aimée de ses patrons qu’elle chérit comme sa propre enfant. Trente ans plus tard, tous deux sont de retour dans leur ville natale, chacun en quête de vérité…

Mon avis ? Un livre qui se laisse lire et où le cloisonnement racial est omniprésent. On ressent aussi la lourdeur hiérarchique du fonctionnement familiale de l’époque. L’écriture est cependant un peu longue, le rythme lent et surtout la fin ne répond pas aux questions posées tout au long du livre.

C’est la 2ème fois en plusieurs année que je reçois la sélection et je m’interroge quand même sur les choix de France Loisirs sur ces livres à la limite du roman de gare.

 

De quoi sera faite la collection automne 2016 ? #inspiration

Il est grand temps de penser à la collection automne 2016. Logiquement il devrait y avoir moins de pièces que pour l’été car plus longues à confectionner. Je vais jongler avec mon stock de patrons et probablement 1 ou 2 achats à l’unité.

Je vous montrais avant les vacances quelques premiers croquis. Mais si souvenez vous :

Capture

depuis les envies se sont affirmées avec des robes, des tops, 1 veste demie saison, 1 manteau, et de la jupe. j’aimerais bien aussi m’essayer au pantalon chose que je n’ai pas encore faite.

Dans mes patrons « chouchou » on retrouve robes et chemisiers du dernier La Maison Victor, mais aussi la veste Michelle de République du chiffon.

Direction ensuite pinterest pour les inspirations couleurs / tissus. Extraits de mon tableau « couture automne »

En scrollat vous constaterez qu’il y a donc du graphique, du noir, de chic.

Mais il y a aussi des accessoires

Et côté tissus me direz vous ? pour l’instant pas de gros repérage. Du néoprène, du viscose,  crêpe et du tissu tissé / lainage léger, du jacquard, probablement un nouveau beau wax.

 

Bon les achats de tissus « luxueux » attendrons un peu, mais un petit tour chez Bretagne Tissus en rentrant un de ces jours ne serait tarder.

 

 

#croquis Inspiration Provence

Avec mes pastels aquarellables j’ai fait des tentatives de croquis « made in provence » avec de la couleur, une technique « type aquarelle » que j’espère parfaire les prochains moins. Objectif être au point pour ramener du JAPON un superbe carnet de voyage.  Une fois encore il s’agit de sortir de la zone de confort.

La grosse difficulté est pour moi d’appréhender l’eau, sa densité, et le jeu avec les blancs. Prochain investissement : une mini palette d’aquarelle. Car j’ai vraiment aimé la spontanéité et puis pour du croquis de voyage difficile de sortir sa toile et ses couteaux à huile, technique que j’ai beaucoup pratiqué et qui me chatouille un peu…. Nulle doute que tout ceci m’a donné envie de donner plus de place au dessin…

IMG_20160830_215402

Tournesols

IMG_20160830_215424

Champs de lavande

IMG_20160830_215805(1)

Olivier familial

IMG_20160830_220253

Villa niçoise

Œuvres d’art des enfants, on en fait quoi ?

Je ne sais pas vous, mais mes deux chérubins ont une consommation de papier et un débit de créations assez exorbitant ! A cela s’ajoutent toutes les œuvres ramenées de l’école. Malheureusement ils ne sont pas tombés sur un maman qui garde… Donc discrètement depuis l’entrée en Petite Section de Noah je « jette » les travaux !

Oui oui allez y appelez moi mère indigne !! Je suis prête. Mais franchement vous avez déjà regardez les travaux de quand vous étiez en maternelle ? ou ceux de vos ados ? Non ! C’est bien ce que je pensais 🙂

Fin de grande section voilà qu’il revient de l’école avec ses 3 grands cabas « leclerc » remplis… « Ils sont beaux mes dessins hein maman ?  » « Superbes ! Bravo ! ». Mais la vilaine moi se demande déjà à quel moment elle va pouvoir les mettre dans les poubelles jaune du tri…

Jusqu’à ce que…

Jusqu’à ce que je tombe sur ça sur Pinterest

 

 

et que de blog en blog je me retrouve sur cet article sur comment immortaliser l’art de nos enfants.

J’adore l’idée !!!!!! Et je suis bien dégoutée de ne pas l’avoir eu par moi même plus tôt (genre en fin de petite section :))

Ni une ni deux, me voilà à trier et prendre en photos mes préférés de l’année de grande section parmi je dirais à la louche une douzaine de dessin + 5 cahiers. Direction ensuite Photobox et quelques jours plus tard la rétrospective 2015 – 2016 a trouvé sa place sur un mur de notre salle de jeux. (coût 15E)

IMG_20160831_173343

J’adore l’idée et je compte bien commencer dès la petite section pour Maëlys. Et bien entendu continuer pour Noah. Vous en pensez quoi ? Vous faites comment vous ?