Pourquoi j’ai testé et aimé l’escalade Bloc

Janvier 2016, une salle Block’Out s’ouvre à Rennes. Mai 2016 avec Nico on prend notre 1er cours. Il devient mordu et moi je teste dubitative mais néanmoins motivée. Septembre 2016 : je prendrais un abonnement ! Et je vous dis pourquoi. Vieux fantasme, histoire de couple, dépassement de soi, sport complet et ludique, tous les ingrédients pour donner envie.

L’escalade un vieux fantasme

J’ai un souvenir précis en tête d’un voyage avec mes parents chez des amis à eux dans le Colorado de mémoire. Ces derniers se construisaient une maison « développement durable », une des première du genre à l’époque. 100% recyclage avec des murs en canettes de coca et en pneu. Je me souviens notamment de leur fils qui faisait de l’escalade et qu’on avait été voir. J’étais restée admirative avec une envie de tester. Mais je n’ai jamais franchi le pas, je n’en ai jamais parlé à mes parents, je suis restée dans la « case » d’enfant plutôt orientée loisirs créatifs que sport, mais j’ai toujours regardé les images de grimpeur avec envie. Un vieux fantasme donc !

Une histoire de couple, peut être de famille ?

J’ai bien vu que Nico adhérait à l’idée. Lui s’est pris un abonnement directement, et même si il est un peu dans l’excès, c’est devenu un spiderman passionné. Avec un mariage en 2016, des activités professionnelles prenantes, les enfants omniprésents (normal hein), des activités personnelles (running et passion du vin pour lui), dessins et fitness pour moi,  je trouvais bien l’idée d’avoir une activité commune. Quelque chose qu’on puisse faire ensemble, évoluer ensemble, s’entraider (enfin là c’est surtout lui qui m’aide :)). Je ne sais pas comment cela va s’organiser à la rentrée, mais l’idée d’avoir régulièrement une babysiiter qui gère pendant que nous on fait notre escalade ensemble est assez séduisante. Et puis Noah s’y est mis aussi et est plutôt agile. Peut être que Maëlys en fera aussi (à partir de 4 ans) et que cela pourrait devenir un hobby familial qui nous réunis…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le dépassement de soi

L’escalade de bloc se pratique sur des murs de 3 à 5 mètres de hauteur maximum et sans encordement : la réception au sol est assurée par des tapis très épais. Ma pratique à l’Orange Bleue relève davantage du cardio et de l’endurance et j’y ai pris goût. Mais vous l’avez compris avec le Mud Day, je suis dans une dynamique où j’ai besoin d’aller plus loin, de me dépasser, de me challenger. La hauteur, l’équilibre, la coordination, l’ancrage et le prise de conscience de son corps dans l’espace, autant de chose qui ne font pas forcément partis de mon quotidien. Il y a des situations délicates, il faut analyser, visualiser la voie, gérer son émotion pour ne pas paniquer même quand on tombe de 3m. Développer la confiance en soi. Il y a beaucoup aussi basé sur la visualisation, regarder l’autre grimper pour comprendre et progresser. C’est pour moi un sport « garder un esprit sain dans un corps sain ».

Un sport complet et accessible

Mine de rien c’est un sport très complet, qui favorise le renforcement musculaire de tout le corps. Doigts, bras, épaules, dos, pieds, mollets, sans oublier les abdos, tout est engagé. Puissance, force, explosivité. Les grimpeurs sont musclés et fins. Cependant il ne faut pas une force surhumaine pour progresser et grimper. C’est assez ludique et on progresse relativement vite. Souplesse, équilibre, coordination sont aussi de mise.

A chaque voie un problème à résoudre. Patience, patience…

Car la particularité du bloc est que l’on pratique seulement sur des petites hauteurs (3 – 6 mètres), sans cordages, avec un minimum de matériel. Une bonne paire de chaussure et une tenue de sport. Les matelas fournis amortissent les chutes. on essaye quand même d’être en binôme.

Côté ambiance c’est assez convivial. Tout le monde observe les voies des uns et des autres, certains conseillent. Bon il faut admettre que c’est quand même un sport où on se regarde beaucoup c’est peut être un des premiers bémols que je mettrais.

Un bémol : oubliez la manucure !

Le gros bémol 100% féminin c’est les mains. cloques, crevasse, même avec la magnésie on y échappe pas, dessèchement avec la magnésie, ongles abîmés avec les prises, … bref il faut oublier la manucure parfaite !

Et aussi les chaussures qui sont pas tellement confortables et peu élégantes ! Ni même jolies. Autant on trouve des baskets de fitness un peu sympa, autant là…. Peut mieux faire.

 

Prochain défi ? Tester le bloc en extérieur (il y a des sites en Bretagne, même si le plus connus est celui de Fontainebleau).

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s