#lecture Six Femmes Tina Seksis #thriller #psychologique

Tirer le fil d’Ariane et comprendre comment 6 amies unies depuis l’université prennent des chemins différents, parsemés de trahisons, de douleur, de choix jusqu’à ce qu’un drame les réunissent à nouveau, Tina Seksis, que je découvre avec cette lecture, y arrive avec brio. Le parfait thriller à amener pour profiter des premiers rayons du soleil. Je vous en dis plus.

 

Mon avis ?

En anglais on parlerait d’un « page-turner », vous savez ces livres dont vous ne pouvez pas vous arrêter de tourner les pages, même si il est vraiment tard ou que d’autres activités vous appellent. C’est haletant, et l’acuité psychologique est impressionnante. A chaque chapitre (court) un nouveau lieu, une nouvelle plongée dans la vie de ces 6 amies unies pour la vie. Les retours dans le passé jalonnent le présent, le cauchemar et la vie qui n’a pas forcément fait de cadeaux. On se demande au vue de l’atmosphère pesante le jour de leurs retrouvailles annuelles pourquoi elles sont venues, pour combattre les rancœurs, les désillusions, pour faire illusion ? Peut être pour chercher un peu de réconfort se disant que l’amitié est plus forte que tout ? Je suis complétement rentrée dans le schéma narratif de l’auteur et ai eu envie de poursuivre, de comprendre.

6 personnages qui ne sont que prétexte à mon sens pour rentrer dans les tréfonds de l’âme humaine, des relations et du destin que nous réserve la vie : la douce Camilla, l’épouse modèle, la parfaite maîtresse de maison,  la fragile Sissi qui depuis la mort de son mari a bien du mal à faire face et à élever seule ses enfants, Siobhan, qui est plutôt l’oreille attentive, la bonne copine, mais néanmoins un peu bougonne, Natacha la working-girl sportive, Juliette la maman dépassée, une femme délaissée par son mari, engluée dans le quotidien monotone d’une vie de famille qui ne lui convient plus, et enfin Renée, la punk qui n’hésite pas à dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas, même si son manque de tact lui est souvent reproché. Colère, haine, remords, honte, jalousie, tout y passe. Bien entendu il y a du clichés à ne plus savoir quoi en faire entre celle qui couche avec le mari de sa meilleure amie, la veuve épeurée, l’étudiante qui découvre qu’elle a été adoptée, l’étudiante violée, … Et cette amitié « insubmersible » que l’on imagine se ressouder dans l’avenir grâce à ce drame.

Conclusion ? Un roman coup de cœur à amener en week end ou en vacances.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s