Pourquoi je vous conseille U4

Mes soirées et nuits du mois de janvier auront été occupées par la lecture des 4 tomes de U4. Le phénomène littéraire de la rentrée 2015 que j’ai découvert avec un peu de retard. Tout d’abord je tiens à préciser que vous les trouverez au rayon jeunesse, au même titre que les saga comme Hunger Games ou Divergente que j’ai dévoré. Je l’assume sans problème. Et alors ça donne quoi cette saga d’un nouveau genre ?

ob_dccf3a_u4
Une sage aux 2 particularités : 4 tomes, 4 auteurs différents, donc 4 romans, 4 univers avec 1 fil conducteur (je vous en parle plus tard) et puis les 4 peuvent être lus indépendamment, dans l’ordre que vous voulez. Moi j’ai fais Yannis, Stéphane, Koridwen et Jules.
Tout se passe en France, chaque tome a son héros, mais les personnages se croisent, ennemis ou amis. Les auteurs ont été libres de faire ce qu’ils voulaient. J’imagine le travail de coordination énorme pour garder une cohérence globale. Je vous invite d’ailleurs à lire l’interview croisé des 4. 
U4©Nathan
Le pitch ? Tout se passe de nos jours sur le même calendrier. Toute la population est décimée par un fameux virus le U4. seuls la tranche 15-18 ans semble épargnée et ils doivent apprendre à survivre, s’organiser, dans un monde dangereux, violent. Le lien entre eux ? Un jeu vidéo et un mystérieux message indiquant que pour retrouver le monde d’avant ils de retrouver le 24 décembre. Guider par l’espoir de retrouver une vie « normale » ils vont vivre des aventures bien différentes dans ce monde « nouveau » et peu accueillant.
Jules est le anti-héros par excellence et on est dans une écriture de l’émotion, de l’introspection. Le tome de Stéphane mise plutôt sur l’immersion dans le réel où la description objective et parfois un peu froide prend la place des sentiments. Chez Yannis, il y a de l’action. Chez Koridwen on est dans le voyage initiatique avec une aura mystique qui déroute parfois. C’est peut être celui où j’ai eu à la fin le plus de questions.
J’en pense quoi ? Alors il y a des ressemblances, notamment entre Yannis et Stéphane qui font un long bout de chemin ensemble, donc il y a redondance. Je conseille de ne pas les lire à la suite l’un de l’autre. Mais ce que j’ai vraiment adoré c’est que l’on voit bien 4 écritures différentes, 4 façons de traiter les personnages, de créer un univers. La même histoire perçue par 4 points de vue, c’est au final le plus captivant. Et les 4 auteurs arrivent à nous tenir en haleine.  Bon ce serait mentir que de vous dire que j’ai accroché aux 4 styles littéraires que j’ai trouvé assez inégaux . Mais le fait de savoir dans les grandes lignes ce qui va se passer ne m’a pas dérangé.  L’idée est innovante et la mise en place intéressante. Une belle façon de renouveler le genre de la saga autour de l’apocalypse du monde, la dystopie, pour ado.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s