#dessin le RDV du mercredi

Je continue mes #drawthisinyourstylechallenge dont je vous parlais ici. C’est vraiment cool cette démarche. Et j’ai également avancé dans mon idée pour « réutiliser », « exploiter » mes dessins. Mais ça je vous en reparlerais en temps voulu si j’arrive à concrétiser mon idée !

Je suis sur un rythme de 3 dessins environ par semaine + les collages. Je ne suis pas forcément satisfaite de tout, mais la pratique régulière me permet de progresser et puis surtout de me déconnecter puisque je dessine principalement le soir.

Eté 2020, j’ai décidé de réduire la « charge mentale vacances »

Bien que je n’ai pas le terme de « charge mentale » je voulais aujourd’hui vous parler de la charge mentale liée aux vacances. Choix de la destination, organisation du voyage, réservation, les vaccins, les passeports, potasser les guides pour trouver les bonnes activités, les vacances ne sont pas forcément de tout repos avec une exigence parfois forte.

Et j’ai nous les premiers. Je suis en général la gentille organisatrice. 99% des voyages sont programmés par moi, car j’aime potasser le routard et lire des blogs, et aussi parce que sinon je crois qu’on irait pas bien loin.

Cependant au fil des années je me rends compte que je lâche prise. Les enfants grandissent donc j’ai moins besoin de « tout sécuriser » pour les enfants en bas âge. et puis je vais vers plus de simplicité. Moins d’attentes. Avant je voulais forcément tout découvrir, optimiser mon voyage au maximum, maintenant je suis plus dans une logique « VIVRE » et je n’attends pas l’été ni mes vacances pour profiter. Les vacances sont un point parmi d’autres mais j’ai clairement changé mon point de vue. Moins de contrôle pour profiter plus du « flux » du « flow »

Effet COVID oblige cette année pas de grands voyages, pas de roadtrip, et donc moins d’organisation. Nous irons chez mes parents à Antibes, une région que je connais bien. Mais plutot que de me dire qu’il n’y a rien à « découvrir », j’ai décidé de me laisser porter. Et d’habitude quand on y va tout est programmé. La journée avec les copains, la journée à la plage, … cette année, j’ai envie de ne rien prévoir. De me laisser porter par le vent, par les envies. Une sortie paddle, une balade dans un village, … se laisser porter par les possibilités, sans contraintes. A notre rythme, trouver un rythme commun qui conviennent à tous.

Alors cela ne va pas m’empêcher de chercher un peu comment sortir des sentiers battus, cela ne m’empêche pas d’avoir des idées et des envies.

Et vous la charge mentale « été » vous la ressentez ?

#couture La robe Christine ou comment assumer le #Nobra

Dans ma to do liste couture été 2020 j’avais commandé un jersey léger de chez Sweet Mercerie. J’avoue que quand il est arrivé j’étais un peu décçue car j’avais vu la couleur beaucoup plus « caramel » ou « ocre » que vraiment marron. Je l’ai donc laissé en suspens.

Et puis les semaines ont passé, sans couture, trop d’autres choses sur le feu. Et puis j’ai eu envie mais je ne voulais pas forcément aller acheter du tissu. je voulais un patron rapide, simple, juste un petit projet comme ça.

J’ai donc pioché dans mes patrons et j’ai opté pour la robe Christine de La Maison Victor. Je dois l’avouer sans grande conviction, mais en me disant que au pire ça ferait une robe de plage.

Magazine: LMV Magazine Mai/Juin 2020 – Edition 3

Et j’ai donc jeté mon dévolu sur mon jersey « café ». Un petit coupon de 1m20. Car au départ je voulais faire un TSHIRT

J’ai apporté quelques modifications au patron de fait

  • pas d’élastique à la taille car je n’avais pas assez de largeur pour faire les fronces et je voulais un effet tube
  • j’ai changé le croisement au niveau de la poitrine car je n’étais pas convaincue

Et finalement tout le monde adore le résultat ! moi la première je suis agréablement surprise par la couleur. J’ai donc mis un petit point au centre plutôt que de fermer le bas pour éviter les accidents, d’autant plus que je suis de plus en plus à prôner la liberté des seins, donc il faut quand même assurer un minimum.

Je voulais la raccourcir mais finalement je vais garder cette longueur sous le genoux qui confère un côté un peu « chic » si je lui mets des compensés ou des talons. Mais en même temps elle sera aussi parfaite pour la plage !

Je clôture ainsi ma collection capsule été 2020. Je vous ferais un bilan de mes projets bientôt.

Je teste le programme WW – Semaine 1

Article et programme NON SPONSORISE

Le pourquoi

+4kg en 4 ans, parce qu’il y a eu un changement de rythme professionnel, beaucoup moins de sport « cardio », beaucoup plus de moment patisserie partagé avec les enfants, des apéros, … En soit c’est pas grand chose 4kg mais je ne veux pas les laisser s’installer et surtout ils me complexent à fond. Je n’arrive pas à vivre avec.

Sachant que je ne mange pas « mal ». Je suis quasiment végétarienne, nous mangeons peu voire pas de plats préparés et industriels, … donc c’est difficile de changer seule. j’ai essayé mais sans succès.

Cependant bien que je sois on va dire dans la « norme » physique et que je n’ai pas à me plaindre, j’ai beaucoup de mal à vivre ces petits kilos, l’épreuve du maillot est un calvaire et sans m’étendre dans les détails j’ai une très mauvaise image physique de moi ce qui complique un peu les relations charnelles.

Je sais que mon point faible c’est le grignotage.

Alors en voyant passer une promo pour WW, Weight Whatcher je me suis dis pourquoi pas. Et j’ai testé pour 3 mois. Une GRANDE PREMIERE dans ma vie de femme, moi qui n’ai jamais fait de régime à proprement parlé. Je voulais donc vous raconter ici mes ressentis sur cette méthode reconnue mondialement. J’entame donc ma 2ème semaine donc le bilan sur la balance n’est pas encore flagrant mais c’était l’occasion.

Comprendre WW

Quand on n’y connait rien il faut comprendre comment ça marche. le service t’attribue un nombre de « Smartpoints » quotidien à dépenser. Chaque aliment représente donc 1 ou plusieurs Smartpoints. Et pour t’inviter à te rediriger vers une alimentation saine, les légumes, fruits, légumineuses, viandes maigres et poissons sont des aliments à zéro points. Tout passe par une application. Le questionnaire permet d’attribuer un nombre de points quotidien. De mon côté j’ai donc 16 points/jour + 25 points que je peux en « bonus » répartir sur la semaine.

Et donc à chaque repas on rentre dans l’application et cela calcule les points dépensés. Objectif : ne pas dépasser 🙂

Bilan semaine 1

Sur ma première semaine j’ai été assez studieuse. Le plus dur c’est le week end avec un repas en famille, un verre de vin c’est tout de suite 4 points… L’application permet surtout de comprendre comment on mange, ce qui consomme beaucoup ou pas. Cela manque clairement de suivi ou de conseils après par exemple la 1ère semaine on pourrait imaginer une analyse automatique de la part de WW avec des conseils « standards ».

Je ne me prive pas, je n’ai pas prévu d’enlever des aliments de mon alimentation (à part peut être l’alcool même si ce n’est pas vraiment un aliment et que je n’en fais pas une consommation excessive. Mais là par exemple sachant qu’ un verre = 4 points et que j’ai 16 points et que je veux du dessert, je me suis limitée à 1 verre et franchement cela ne m’a pas manqué). Je fais attention par contre. Et bilan de la semaine 1 : – 500g

Je reviendrais vous en parler au fil du temps. pour l’instant ce n’est pas traumatisant. Et c’est « facile » avec les crudités et légumes d’été. L’offre que j’ai eu me permet de dépenser moins de 10€/mois pour le moment donc cela reste raisonnable et je me rends compte que globalement j’arrive à être dans mon nombre de points au quotidien (hors réception).

#lecture La goûteuse d’Hitler

Un joli petit livre ! Je ne sais pas si ce livre est inoubliable mais il m a captivé ! Sur fond d Histoire on plonge dans un roman où la dualité humaine fait rage. Etre à la fois victime et coupable, bourreau et amant, prisonnière et amoureuse, amies dans la tâche qui leur est confiée mais toujours à se juger, se jauger, de défendre et se dénoncer.

C’est certes un mélo très romancé, on a du mal à y voir les informations historiques que l’on attendrait d’une biographie, mais les détails sont assez bien documenté, sur les tenues vestimentaires, sur la relations au nazisme de ses proches que ce soit ses parents, ses beaux parents qui l’accueillent et qui sacrifient tout pour le pouvoir. L’autrice trace un portrait des émotions qui traversent ce groupe de femmes, on y voit une mini société en construction, les dominants, les dominés, la nécessité de désirer malgré le contexte de guerre et de veuvage, …l’engrenage est terrifiant et on en oublie presque l’idéologie nazisme qui ne sert que de prétexte à cette fresque mélodramatique.
.
Un joli petit roman facile à lire ! Malgré une fin un peu rapide.

Résumé

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée que l’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa.

Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s’exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l’étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l’hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu’autoritaire.

Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir.

Couronné en Italie par le prestigieux prix Campiello, ce roman saisissant est inspiré de l’histoire vraie de Margot Wölk. Rosella Postorino signe un texte envoûtant qui, en explorant l’ambiguïté des relations, interroge ce que signifie être et rester humain.

RDV du mercredi Dessins et collages

blabla yoga, hatha ou vinyasa, pourquoi j’ai besoin des 2

Il existe une multitude de types de yoga, chaque prof lance son « yoga ». avec tout le marketing qui va bien autour et souvent s’opposent le yoga dynamique « moderne » et le yoga traditionnel qui va au delà des postures.

Je voulais aujourd’hui vous partager un peu ma vision. J’ai commencé avec du vinyasa, donc un yoga moderne, très dynamique. Et depuis 1 an maintenant je pratique aussi le Hatha, un yoga traditionnel où notre guide nous fait autant faire des postures que pratiquer la méditation, les pranayamas et nous transmet une histoire du yoga, des mythologies, des relations avec les dieux hindous, …

Et finalement je me rends compte que les 2 me conviennent et que les 2 se complètent pour mon bien être.

L’un m ancre, me recentre, me force et force mes muscles à tenir les postures et donc lâcher prise sur ce qui consomme l énergie inutilement, tempère et canalise le feu qui est en moi, apaise mon esprit, me déconnecte par l apaisement. Merci à @noelle_milliat_kailash_yoga pour sa guidance. Et en plus j apprends à chaque fois sur la philosophie, l histoire du yoga et de l Inde

L autre me défoule, m amène à tenter des choses un peu #funky avec mon corps, à me dépasser et explorer mes limites et mes croyances. À faire confiance à mon corps et donc à ma tête. Je transpire, je teste et expérimente, me déconnecte par le physique et me donne tant d énergie quand j en ai besoin. Merci à @tatianayoga de proposer des flows toujours aussi fun et challenging

Pour moi les 2 se complètent et équilibrent mon yin et yang et sont étroitement liés dans mon parcours de #yogini car chaque pratique alimente, enrichie l autre avec un point commun : la bienveillance et l acceptante du ici et maintenant. L’un n’ira pas dans ma pratique sans l’autre et plutôt que de les opposer j’ai choisi de les vivre ensemble, différemment. Car ma posture est clairement différente en approche des cours ou de stages / workshop que je peux faire.

Et vous vous avez une préférence ? vous pratiquez plusieurs yoga ?

L’oracle, découverte d’un nouvel outil de développement personnel

Février 2019 je suivais un tuto créatif pour créer des cartes de tarot introspectif et depuis je tourne autour des outils comme les oracles sans jamais vraiment franchir le pas. J’ai lu beaucoup de blog ou vu des lives instagram sur le sujet, chaque passage dans un magasin culturel est l’occasion pour moi de « tourner autour » sans jamais vraiment céder. Sauf que dernièrement j’ai avancé dans ma réflexion et je voulais aujourd’hui partager mon cheminement.

Avant toutes choses : qu’est ce qu’un oracle ?

Un oracle se sont des cartes illustrées. Il existe beaucoup de thèmes du classique : les animaux, les fées, … aux chakras, en passant par les dragons, … Il ne s’agit pas d’un tarot de Marseille avec des Arcanes, mais chaque carte renvoie à une figure, à un concept. Le jeu est accompagné d’un livret qui explique chaque figure / chaque concept. Il permet donc en fonction du tirage d’apporter un éclairage.

Difficulté à se détacher des préjugés et des « croyances »

Dans mon entourage si je prononce le terme d’oracle ou de tarot tout de suite on va renvoyer au côté divinatoire, Mme Irma et ses voyances, l’ésotérisme avec ce qu’il renvoie de négatif (charlatanisme, non cartésien, non scientifique). On va aussi me prendre pour « folle », un peu « bizarre » ou hors sol. On peut vite être catégorisée comme « perchée ». Il y a un peu cette dimension « magique ». historiquement les oracles sont liés aux « devins » qui interprétaient les pensées des dieux. Il y a donc un aspect divinatoire fort dans notre pensée chrétienne. Car ces outils plutôt païens ont disparu ou ont été entouré de mépris avec la montée du christianisme qui a mis sous silence ces pratiques. Et quand on dit « tirer les cartes » on imagine la voyante dans sa tente en velours douteux.

Par ailleurs les thèmes et le graphisme peut parfois déranger : du dragon aux anges en passant par les fées. Souvent avec des partis pris graphiques forts. Et puis l’oracle est un outil « introspectif » et je sais que dans ma famille on n’aime pas trop ça l’introspectif. Cela renvoie à l’idée de « remuer la merde » comme dit si bien mon papa, de se remettre un peu en question. Ce n’est jamais facile à accepter je crois.

Et je crois que c’est là la principale raison qui a fait que j’ai eu du mal à franchir le pas. Me détacher du jugement d’autrui quant à cette pratique ! Mais ma curiosité naturelle a fait que j’ai pourtant continué à regarder des vidéos de présentations d’oracles, lire des blogs, … Le site Grainesdeden est top pour cela.

Le souffle d’or et le tirage en ligne, une première étape

Pendant le confinement j’ai commencé à tirer quotidiennement une carte en utilisant le site Le Souffle d’Or. J’utilisais l’oracle Féminitudes. Si le sujet vous intrigue c’est par là que je vous conseille de commencer. Cela permet de commencer, d’essayer, de voir si vous « accrochez » ou pas. Ce tirage quotidien a été un support pour écrire et donc plutôt un support « développement personnel » que divinatoire.

Et je crois que c’est ce qui m’a séduit. L’oracle est ce qu’on en fait. C’est un outil de guidance, une inspiration, ou juste une « histoire » que l’on découvre si on opte par exemple sur un oracle sur un thème comme les animaux ou les chakras. Les livrets proposent des textes courts explicatifs des chakras.

En tout cas moi j’ai eu envie d’expérimenter ce chemin. et je suis allée vers un usage instinctif.

Le choix de l’oracle, le jour où le jeu s’est « imposé » à moi

Alors vous allez me dire si il existe des centaines de jeux différents, comment on choisit son oracle. Tout d’abord je tiens à préciser que cela est issu de mon expérience personnelle. D’abord je pense qu’il ne faut pas offrir un oracle à quelqu’un à moins d’être vraiment sûr. Moi je suis allée au feeling. Avec mes tripes et mon intuition. Comme je le disais régulièrement je parcourais les rayons dans les différents magasins. Et puis récemment en ouvrant des oracles chez Cultura il y en a un qui a retenu mon attention, qui m’a comme « happée ». Les illustrations, les couleurs, la forme des cartes. Ce jour là le jeu m’a parlé. Je me suis laissée incapable de le laisser en rayon.

Comment j’utilise mon oracle ?

Je vais plutôt vous parler de mes premiers pas car cela ne fait que quelques jours. Je vous en reparlerais au fur et à mesure de ma pratique. Mais pour le moment je fonctionne vraiment à l’instinct ! Encore cette intuition.

J’ai d’abord pris le temps de m’imprégner des cartes, de feuilleter le livre. Le livret propose différents types de tirages. Pour l’instant je suis sur des tirages simples

Je prend 1 carte au hasard le matin ou le soir. Pour donner une teinte à ma journée, ou après mon yoga pour une méditation, ou encore avant d’écrire pour donner une piste de réflexion. J’observe les détails de la carte. Et soit je lis le livret et je pars de l’interprétation de la créatrice soit je pars juste de mon observation dans le présent, de ce que je ressens en voyant la carte.

Et je suis assez bluffée tellement cela fait sens. Comment une carte piochée au hasard arrive à raisonner.

Voilà je crois que je vais m’arrêter là pour aujourd’hui. J’espère ne pas vous avoir perdu. Cela vous intéresse ? est ce que vous voulez que je vous en dise plus ? Que je partage plus ?

Bla Bla Yoga

Je pique le titre à Claire, Bloggeuse (Je débute le Yoga) car j’avais envie de vous parler Yoga, cela fait longtemps mais en même temps je n’avais pas vraiment un sujet en particulier.

Pendant le confinement j’ai BEAUCOUP pratiqué. Tous les jours, grâce aux cours live sur Instagram et la plateforme YogaConnect à laquelle je suis abonnée. Et cette pratique quotidienne m’a permis de prendre confiance en mon corps, ce qu’il était capable de supporter, de faire. La pratique quotidienne me permet aussi pendant 1h de me mettre dans une bulle. Mes enfants et maris essayent de ne pas faire trop de bruits, de ne pas me parler ni me déranger.

J’ai fait mes premiers équilibres sur les mains, classique ou avec des « backbends », ou des courbures.

Je me suis hasardée sur des postures que je pensais inaccessibles

J’ai partagé de l’acro yoga avec ma fille

Ce que j’en retire ?

Au delà que cela a vraiment été une bulle et cela l’est toujours qui me permet vraiment de me déconnecter je perçois BEAUCOUP plus les bienfaits du YOGA à l’extérieur du tapis. Je me sens plus « alignée », moins « stressée », moins « colérique », même si je n’arrive pas encore à lâcher prise autant que je le souhaiterais. Je sens vraiment les bienfaits dans mon « bien être » au quotidien et ma façon d’aborder les choses. Encore une fois ce n’est pas parfait et il y a encore beaucoup de chose à revoir 🙂

Et puis j’ai progressé dans les postures comme l’équilibre sur la tête j’ai gagné en muscles dans le dos et les épaules c’est certains. Je pense avoir pris des abdos aussi je le sens même si ma gourmandise et attrait pour la pâtisserie masquent un peu tout ça

(la première photo date de janvier 2019, la deuxième de mai 2019 et la 3ème de mai 2020). L’alignement comment à être bien et sans aide 🙂
1 an sépare ces deux photos de corbeau ! Vous voyez la différence sur la position des genoux ?

Avec cette pratique j’ai compris le « practice practice and all is coming », j’ai pris confiance et désormais je ne me considère plus comme « débutante » et surtout je m’épanouie dans cette activité, j’attends mon heure de yoga, ce moment où je déroule le tapis. j’en ai besoin dans mon équilibre !

Et vous vous avez une activité comme celle ci dont vous avez besoin pour votre équilibre physique et mental ?

Découverte des landes de Cojoux

Avec la limite des 100km j’ai cherché des endroits à découvrir pas loin de la maison et je suis tombée au hasard sur les landes de Cojoux à St Just à moins de 30 minutes de voiture de chez nous.

Quelle heureuse découverte ! Il y a une petite randonnée accessible aux familles, on parcourt des Landes et à s’y méprendre on a l’impression d’être dans le sud ouest. Les bruyères et les pins font illusions. Puis les mégalithes nous ramènent en Bretagne. Il y a environ 7km. Et puis à la fin de cette balade on a suivi le chemin vers l’étang du VAL. Et là on change de décor. Des fougères, des boulots, … un site d’escalade, et une balade idéale à la fraîche ou pour pique niquer.

Je vous laisse scroller les photos pour vous donner une idée. Mais si vous êtes autour de Rennes c’est une balade accessible à tous.

Pour retrouver les balades à faire dans le coin vous pouvez aller voir ici.